mercredi 29 mars 2017

Le BILAN de Fifi n°2

1) Réussir mon examen #FifietsonTaff #DEAES

Dans mon premier bilan je vous parle d'un contrôle formatif, 10 questions sur les cours, j'ai eu 13,5/20 ! Ce n'est pas suffisant pour moi car c'était de la connaissance simplement... 

La semaine dernière lorsque nous sommes revenues en cours ils nous ont annoncé qu'en fait il y a des changements et l'examen ne ressemblerait pas à ça MAIS ce sera une rédaction : Intro (définition du sujet) Développement (2 exemples de notre expérience pro) et Conclusion ... 

Grosse Pression !! Nous avons fait notre 1er examen blanc... On verra le résultat...

A ce jour je me sent épuisée autant physiquement que moralement... Ce n'est pas mon caractère et heureusement sinon je lâcherai tout, je me sent dans le creux de la vague ! Je suis au milieu de la formation, 1 an ça passe vite mais à la fois c'est long... Je m'accroche !!






2) #objectif68kg

La semaine dernière 69,8 kg j'étais ravi d'enfin passer cette barre des 70 kg MAIS mon épuisement expliqué plus haut aura eu raison de moi et de mon alimentation... J'ai envie de pâtes et de Chocolat ! Bref je fais la tronche devant les légumes... J'essaie de gérer 😋


3) #FifietsesEcolonomies


J'ai commencé à faire mes produits, celui pour le sol et le liquide vaisselle.

Dans la salle de bain j'ai rangé mes shampoings et je me lave les cheveux une fois par semaine avec du bicarbonate et comme après shampoings je passe du vinaigre de cidre.
Je me suis fait un soin à l'huile de coco j'ai adoré mais galère à laver... 

Je réfléchi à 2 fois avant d'acheter quoi que ce soit : 
  •  En avons nous vraiment besoin ?
  •  Pouvons nous le remplacer par quelque chose qui se trouve déjà à la maison ?
A Suivre ...

A bientôt 👄


vendredi 17 mars 2017

Petite Diva à 6 Mois

6 mois déjà pour notre Petite Diva.

Un bébé qui s'éveille et nous rempli de bonheur tous les jours mais au début ça n'a pas été simple.



Je m'explique !

Il me tenais à cœur d'allaiter Petite Diva, ce qui a été assez compliqué, contrairement à ce que je pensais ce n'est pas la pudeur qui m'a bloqué, dans les lieux publique par exemple maintenant il y a assez de choses pour allaiter en toute discrétion...

J'ai eu du mal au début,  j'ai eu de grosses crevasses à la maternité, j'ai dû mettre des bouts de seins, elle s'y est habituée, je devais y penser à chaque fois sinon elle ne prenait pas. 

Puis tété toutes les deux heures... Pff pas le temps de dormir ! .Alors la nuit c'était Cododo et nous ne sommes pas de grand fan avec Jules Chéri (on dors super mal avec bébé dans notre chambre).

Puis rapidement je n'avais plus assez de lait le soir alors je devais tirer mon lait tôt le matin et je n'ai vraiment pas aimé du tout, en plus Petite Diva ne prenais pas un poids correct. Alors nous avons pris la décision d'arrêter car il n'y avait plus de plaisir ni pour elle ni pour moi.

Ça a été 2 mois très dur pour moi mais également pour Jules chéri qui a eu l'impression de ne pas pouvoir s'occuper de sa fille (alors qu'il faisait autre chose mais bon !) mais surtout pour Pepette car je ne m'occupais que très peu d'elle.

Après être passé au biberon ça allait beaucoup mieux niveau sommeil.
Et elle dort un peu partout d'ailleurs, à partir du moment qu'elle a quelque chose tout doux à toucher.

Puis maintenant elle mange aussi les bonnes purées de maman et elle kiff ;-) !
Elle fait maintenant 6.830kg pour 67cm. Elle a commencé à faire ces nuits de 12h.

 OUFFFF !!!


Il a été dur de trouver nos places à tous, mais ça y est !


Je crois que ça c'est fait naturellement et tranquillement avec une grande sœur qui adore son nouveau rôle.



Maintenant, tout va pour le mieux, Petite Diva adore manger, elle cherche sa grande sœur partout, va chez nounou 2 fois par semaine, adore rester dans les bras tout le temps alors heureusement que
le portage est là !!




Voila pour quelques petits détails des 6 premiers mois de Petite Diva mais également de notre nouvelle vie à 4.
Si il y avait quelque chose à retenir de ses premiers mois, c'est l'amour qu'elle nous porte à tous et des ces sourires à perte de vu.

Gwé, la mam's des princesses à paillettes