vendredi 26 janvier 2018

Les 30 ans de Gwé!

Une année de passée et je ne vous ai pas encore raconté,
Ma fête d’anniversaire pour mes 30 ans.
Donc tu as compris que aujourd’hui
J’en ai 31 ;) !

On rembobine... Je vous raconte :

Mi-janvier, mon père m’appelle pour faire un repas chez lui,
Car 30 ans quand même ça se fête !
Bien-sûr je n’hésite pas.

Rendez-vous pris pour le 4 février.
Il y a juste mes parents, ma sœur et nous.

Fifi : Voilà un moment que ça me trotte dans la tête, mais seul je ne pourrais pas (stage, formation, thune...), je ne demande jamais rien à personne, alors demander de l'aide Piouff il m'a fallu plusieurs jours pour enfin me décider...
Ce samedi matin j'envoie à mes parents : j'ai besoin de vous mais surtout si vous ne pouvez pas ne vous gênez pas pour me le dire blablabla (un truc du genre)
Ils m'appellent aussitôt... Lorsque je leurs explique que je souhaite faire une surprise à Gwé pour ces 30 ans ils m'ont suivi de suite ! Nous choisissons une date et une mise en scène !
Tout est calé Youpi !

(tout ça c'est grâce à elle)

Impeccable une petite soirée ensemble, tout ce que j’aime,

Je pleurs de joie au téléphone, c'est tellement choux qu'ils pensent à moi !

Fifi : à partir de ce moment là c'est le début d'un vrai marathon, les invitées, la salle, le cadeau, le repas (que nous ferons nous même pour une question d'économie).

Le jour J :  il y a eu la tempête dans la nuit du vendredi au samedi.
Plus d’électricité, plus de chauffage. Alors on va chez les copains squatter.

Fifi : Pendant ce temps nous préparons la salle et nous mettons au point notre Mensonge Surprise, Merci la tempête car sans elle nous étions partie dans une mise en scène vraiment trop tordu !



On décide de rentrer vers 17h30 à la maison car on doit être chez mes parents pour 19h.
AAAAAAAAH ! L’électricité revient à 18h.
Du coup on fait pas mal de choses avant de partir et on ne fait pas attention à l’heure.
18h30, il faudrait peut-être se préparer, il faut 40 minutes pour aller chez mes parents.

19h30 on part enfin. Coup de fil à mes parents « on arrive ! ».

20h15 enfin on arrive, et là pas de panique,
Il n’y a pas la voiture à ma sœur, on n’est pas en retard !

Fifi : et nous on attend, tout le monde est arrivée pile à l'heure...

On dit Bonjour,
Et là mes parents nous disent :
« Nous allons manger à la Ferme Auberge a côté car avec les dégâts de la tempête on a pas eu le temps de préparer le repas. »



Bon ok ! Avec plaisir !
 On remonte dans la voiture, sans que idée nous enchante forcément,
Le mois après les fêtes est toujours un peu raide financièrement...

20h30, on arrive à l’auberge.

Et que vois-je ???

Les voitures de la famille... Et des copains.
Je ne suis pas sortie de la voiture que je pleure déjà…


Mes parents m’ont poussé dans la salle car je ne voulais pas entrer.
De voir tout le monde,m’a vraiment fait plaisir.
Et j’ai aussi compris pourquoi je n’avais plus de nouvelles
De ma sœur pendant ces 15 derniers jours.



Je n’avais rien prévu pour mes 30 ans,
Car quelques mois après, il y avait le baptême de Petite Diva
( je t’en parlais ici).



Mais alors là c’était THE SURPRISE !
Et notamment avec les cadeaux qui sont un souvenir avec
chaque personnes présentes !



Bon je ne te dirais pas comment j’ai fini hein ;) !


Fifi : Chiante, très chiante... Elle a fini ! Elle arrêtait pas de me bizouiller baveusement en me disant qu'elle m'aime et en racontant en boucle son arrivée... Comme si nous n'étions pas là !
C'est moche l'alcool... Lol !



Voilà je voulais que ça reste écrit là pour que je puisse
Lire quand j’en ai envie.

Tous ces mots pour vous dire

JE VOUS AIME …


dimanche 21 janvier 2018

Et puis cette nuit là...

Depuis plusieurs semaines, mois...
 Petite Diva dort très mal.
Etant de gros dormeurs, nous le vivons très mal, y compris Pepette !

Nous avons essayé pas mal de choses,
Même un biberon de lait ne la calme pas (pourtant Petite Diva et la bouffe 😉)

Nous avons essayé de jouer, de lui faire des câlins...
Rien n'y fait, il y a toujours ces pleurs et ces cris.

Nous nous sommes posés beaucoup de questions.
Fait-on mal ?
Qu'est ce qui ne va pas ?

Et le pire c'est qu'elle fait très peu de sieste la journée.
Mais quoi faire ?

Puis cette nuit là...

Cette nuit là où Jules chéri devait se lever à 4h00 et petite Diva qui elle s'est réveillée à
1h00, il ne fallait pas faire de bruit.

2h00 j'étais toujours là en train d'essayer de la calmer,

3h00 j'étais encore à pied d'oeuvre,

4h00 j'entends le réveil de Jules chéri et je suis encore debout.

Et là, je me dis qu'à 7h00 c'est mon réveil qui sonne,
car Pepette va à l'école.

Je suis descendue dans la pièce à vivre
avec Petite Diva dans les bras
et j'étais très fatiguée, très fatiguée et énervée, très... je n'en peux plus.

En un tour mon cerveau s'est comme figé,
 j'avais toujours Petite Diva dans les bras...

Ni une ni deux, je l'ai mise DEHORS...

Oh ce n'est pas la maman
mais la fatigue qui a pris le dessus !

J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps,
 Jules chéri à pris Petite Diva, l'a câliné...
Et Moi ?! Je l'ai blottie dans mes bras, la maman à repris le dessus !

Tu n'imagines même pas à quel point je m'en veux d'avoir été aussi faible.
Aussi en colère cette nuit là....

Le lendemain je n'étais pas bien, j'étais barbouillée.
Ma Petite Diva ne m'en a pas voulu, elle était là à me faire des câlins.

Je m'en veux énormément,
je ne comprends toujours pas mon geste,
on en parle souvent avec Jules chéri.

Alors aujourd'hui c'est à vous que j'ai envie de raconter ça,
parce que là tout va bien, la scène n'a duré que 5 secondes à peine.
Mais nous pouvons imaginer le pire...
Avez vous déjà entendu parler des bébés secoués ?
Se sont des parents qui craquent...
Alors il ne faut pas rester seul, il faut en parler car on a le droit de dire qu'on en peut plus !
Oui, on les a voulu nos enfants ! Et oui ! Ils nous épuisent !
Il faut s'accorder du repos, se faire épauler,
Avant que le pire ne se passe...

J'aime mes filles plus que tout 💖
Mais cette nuit là...

Gwé


mercredi 17 janvier 2018

#LivresEtFees 1 Ta deuxième vie commence...

Je ne suis pas une littéraire, loin de là… Je suis plutôt du genre à aimer lire, un peu, je suis du genre à ne plus me souvenir de ce que j’ai lu avant (sauf certains qui m’ont vraiment marqué)…
Ici, je souhaite parler des livres avec mes mots et donner mes impressions, plus pour moi, pour me souvenir…
Mais si ça peut vous donner envie ce sera Ma récompense, Ma cerise sur le gâteau !

Bienvenue dans la rubrique Livres et Fées.

Ta Deuxième Vie Commence Quand Tu Comprends Que Tu N’en As Qu’une 

Raphaëlle Giordano



    L’histoire d’une femme qui a tout pour être heureuse et pourtant qui ne se sent pas épanouie… 

Notre quotidien, votre quotidien, la routine, le boulot, la maison, les enfants, le mari… 
Ce livre a eu l’effet d’une bombe à retardement sur moi ! Au fur et à mesure de la lecture je me disais que c’est déjà ma façon de penser, de penser et de voir les choses.

Ce que ce bouquin a fait ressortir en moi est plus profond, c’est une belle histoire bien romancée, et pourtant beaucoup d’astuces de bien être, pour soi et surtout envers les autres.
Ce livre m’a permis de comprendre que j’étais sur la bonne voie, il m’a permis de sortir au grand jour ce que je savais au fond de moi, sans forcément m’en rendre compte, mais après la lecture ça devenait une évidence !

Un chapitre sur une dispute du couple m’a énormément inspiré, il m’a montré que j’avais raison d’agir  comme ça depuis plusieurs mois… Les reproches attirent les reproches… Il ne peut pas y avoir d’issue favorable si on reste dans le schéma du triangle dramatique (victime, persécuteur, sauveur). Il faut sortir du jeu, ne pas rester dans le scénario d’une relation négative.

Adopter une pensée et une attitude positive, voire le positif au lieu de se plaindre et de se décourager ! Ma philosophie de vie, même si parfois les grognements de la plainte reviennent à grand pas, j’essaie toujours de les positiver. On peut se plaindre d’une chose ou d’une autre, je ne veux pas dire que c’est interdit, juste qu’il faut à chaque fois en tirer une leçon positive !

Je souhaite relire ce roman pour noter toutes ces phrases qui m’inspire, je reviendrai peut être les noter ici.

En attendant, c’est le début d’une longue lignée de livre sur le bien être


Fifi

dimanche 7 janvier 2018

Comment nous avons raté la rentrée en 6ème ?

J'estime que nous faisons autant notre rentrée que les enfants, nous « les parents ».

A la maternelle, car c'est une sacrée séparation et au collège. Nous nous préparons de la même façon, avec des paramètres différents mais ça revient au même.

Alors nous étions prêts, durant toute l'année de CM2 l'instituteur en parle, il prépare les élèves à ce grand changement et nous les parents nous suivons ça de prêt ce qui nous permet de mieux appréhender ce raz de marée qui va nous arriver dessus... Sans vraiment savoir ce qui nous attend !

Crapaud était autonome depuis le CM1, pour aller et venir de l'école mais aussi pour ces devoirs. Ce qui me convenait parfaitement, car cette rentrée c'est trouvée sous le signe de mes examens.
MAIS nous avons rapidement été débordé par les devoirs qu'il n'arrivait pas forcément à faire et par les points rouges (pas de note toussa toussa...).

Les devoirs :

Dès le début, des études de documents, très bien, si il en avait déjà fait... Je me suis retrouvé devant mon gamin incapable de sortir une phrase, il a fallu l'aider énormément.
L'aider mais ne pas faire à sa place, la limite est si mince, elle a été si souvent franchi, sans nous en rendre compte... Jusqu'au jour ou Crapaud s'est redressé et m'a dit « STOP laisse moi réfléchir ». Waouu ! Il m'a scotché mon petit, mon si petit chat !
Mais la rentrée était passée depuis deux mois... Et il n'arrive toujours pas à les faire seul.

L'organisation :

J'ai comme principe depuis qu'il est en âge d'être inscrit à une activité extra-scolaire que cette dite activité est aussi importante que l'école. C'est dur de s'y tenir avec les devoirs, il nous faut une organisation millimétrée, j'avoue l'avoir trouvé parce que là je suis disponible, mais c'est très fragile.

Le comportement :

Et comme les devoirs et les notes pas top ne suffisaient pas, à la suite des vacances scolaires d'octobre Crapaud m'a ramené un mot dans le carnet tous les jours pendant quinze jours... Oh pas grand choses, ce n'est pas un délinquant (Lol) mais des mots pour bavardage.
Tous les jours...Un mot d'un prof différent...
D'un coup comme ça, ils se sont tous acharnés sur lui (sentiment de Mam’s dépassée).
Ce n’est pas un ange, ni un premier de la classe…
Ça je le sais mais là j'étais sonnée !
Que se passe-t-il ? Que puis-je faire ?
Il était déjà puni de tout, qu'elle solution ?
Ces réponses je ne les ai toujours pas.

J'ai vite pris rendez vous avec son professeur principal, qui m'a rassuré, qui m'a dit qu'il fallait qu'il s'y fasse, qu'il comprenne que c'est pour lui... Qu'à l'école primaire il pouvait chuchoter et que là il a du mal à intégrer que c'est différent.

Je ne comprends toujours pas l'intérêt de tous ces mots, qu’attendent-ils de moi ? J'ai proposé de venir en classe et tarter mon gamin quand il ouvre sa bouche (j'avais déjà proposé la même chose en CE2...) Mais apparemment ça ne correspond pas à leurs attentes ! (En toute parentalité positive bien sûr) #humour

Au bout de deux semaines il c'est bien calmé à en croire les mots, vu que je n'en ai plus...

Puis la fin du trimestre, la réunion parents/profs, où on ne voit que le professeur principal en binôme avec un autre professeur, encore une bizarrerie ! Le bulletin n’est pas mauvais, je suis plutôt rassurée.

Les vacances de noël arrivent, j’appréhende déjà les devoirs…

Edit : je reprends mon récit à la fin des vacances de noël, grand changement de comportement face au devoirs, il est un peu plus volontaire et comprend mieux ce qui est attendu de lui, du coup l’ambiance est plus détendu à la maison !

Mon Bilan :

On n’est jamais assez préparé, j’aurai aimé être disponible pour lui dès le début de l’année ! Pourquoi ne pas avoir un congé entré en 6ème Hein ! Se serait TOP
Et pourquoi y a-t-il un si grand fossé entre le cm2 et la 6ème ?

Bref on n’a pas encore le cul sortie des ronces mais on se pique moins !!


Fifi Mam’s d’un Crap’Ado